Kundera sur la Litost

Cette notion est à mettre en rapport avec le « démon de midi » et l’acédie des moines du désert du moyen âge et avec l’idée de l’ennui (aburrimiento) comme horreur de soi développée par philosophe chilien Humberto Giannini.

« Litost est un mot tchèque intraduisible en d’autres langues. Sa première syllabe, qui se prononce longue et accentuée, rappelle la plainte d’un chien abandonné. Pour le sens du mot je cherche vainement un équivalent dans d’autres langues, bien que j’aie peine à imaginer que l’on puisse comprendre l’âme humaine sans lui ». (p.199)

« La Listost est un état tourmentant né du spectacle de notre propre misère soudainement découverte ». (p.200)

Source : Milan Kundera, Le livre du rire et de l’oubli, Folio, 2006, pages 199 et 200.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Une réflexion au sujet de « Kundera sur la Litost »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *